Présentation de l’association

Les métiers d’art

Lieu de rencontre des savoir-faire traditionnels et de la créativité la plus contemporaine, les métiers d’art bénéficient d’une image très favorable auprès du grand public et jouent un rôle important dans l’économie de notre pays. Ce secteur compte aujourd’hui près de 38 000 entreprises, et génère un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros.

Situés au carrefour de l’économie et de la culture, les métiers d’art sont marqués par la très grande diversité de leurs champs d’activité (arts du feu, textile, bois, facture instrumentale, restauration du patrimoine bâti…) et de leurs profils économiques (artisans, artistes libres, industries telles que Baccarat ou Saint Louis). Toutefois, un dénominateur commun les réunit : l’excellence des savoir-faire et la présence d’emplois de haute qualification.

L’association Ville et Métiers d’Art

Créé en 1992 à l’initiative d’élus locaux, le réseau Ville et Métiers d’Art regroupe plus de 70 collectivités (métropoles, communautés de communes, villes moyennes ou petites communes). Cela représente aujourd’hui 391 communes.

Les membres de l’association Ville et Métiers d’Art partagent la même politique : favoriser le développement et la transmission de savoir-faire d’exception.

Sont membres de l’association, les communes, les métropoles et intercommunalités qui auront demandé et obtenu le label Ville et Métiers d’Art : ce label est attribué pour 3 ans par des experts et des professionnels reconnus.

Conscientes du potentiel des métiers d’art pour l’animation du tissu urbain et l’identité de leur territoire, les villes détentrices du label s’engagent à :

  • favoriser l’installation de professionnels des métiers d’art dans la ville, notamment par l’aménagement d’ateliers-relais, la création de pépinières, la mise à disposition de locaux en centre-ville
  • organiser des actions de communication et de promotion des métiers d’art : salons, expositions, films, vidéos, publications, éditions…
  • développer le tourisme culturel : visites et circuits à thèmes, journées « portes ouvertes », boutiques éphémères, maisons des arts, itinéraires de découverte en liaison avec les offices de tourisme …
  • favoriser les actions auprès des publics scolaires : ateliers de sensibilisation, classes de métiers d’art, visites d’ateliers d’art…
  • accompagner les actions de formation : octroi de bourses, subvention à des écoles, création d’écoles techniques et de centres de formation.

Le label est aussi un outil de promotion et de communication important sur le plan touristique, crédibilisant les objectifs et réalisations d’une commune en ce domaine. De plus, ce label sera aux yeux de ses interlocuteurs publics ou privés la meilleure garantie de sa capacité à s’engager dans une politique dynamique de valorisation de ce secteur d’activité.